Broché: 160 pages

Éditeur:
Mémoire d’encrier, 2013

LA NUIT DE L’IMOKO

Voici un ensemble de sept nouvelles conçues entre 1998 et 2012 : « La petite vieille », « Myriem », « Retour à Ndar-Géej », « Me Wade ou l’art de bâcler son destin », « Comme une ombre », « Diallo, L’homme sans nom », « La nuit de l’Imoko ». L’auteur Boubacar Boris Diop nous donne à lire des scènes de vie et des portraits du Sénégal. On part à la rencontre du quotidien de ces êtres à la dérive, incapables de se projeter dans l’avenir, cloués dans leurs histoires et leurs rituels. Ces récits montrent bien la cohérence de l’univers littéraire de Boubacar Boris Diop, pour qui « il est impossible de lire un livre sans réinventer totalement le réel ». L’auteur sénégalais porte un regard lucide sur les faits de la vie africaine et les enjeux de l’histoire contemporaine, refusant ainsi de se prêter au jeu du folklore et de l’exotisme. A travers ces fragments de vie, Boubacar Boris Diop donne à voir la déroute des sociétés africaines et des personnages, pris au piège de leurs délires. Chacun des récits, à l’écriture dépouillée et d’un humour grinçant, est à la fois un miroir tendu à tous les humains et un clin d’œil à leur soif de liberté.